3 Idées Simplissimes d’un Mec qui Vend des Millions de Bouquins sur des Chats Parlants !

Cette personne est atypique de toutes les personnes sur lesquelles je me suis renseigné.
Il le dit lui-même, il aime la distance avec les gens. Il n’aime pas faire partie d’un groupe.
C’est un écrivain et pourtant il ne fait partie d’aucun groupe d’écrivain. Il garde sa liberté. Il est indépendant. Il aime bien être seul et faire ce qu’il a à faire.

Le premier mois de la sortie de son nouveau livre 1Q84, il a vendu un million d’exemplaires au Japon. Avant la fin de l’article, nous parlons de trois idées sur sa philosophie pour nous inspirer à développer notre expression quotidienne.

murakami court

Certains leaders sont extravertis, certains ont besoin de beaucoup de contact, certains aiment être seuls, d’autres sont directs, d’autres subtils…

Je me rend compte de plus en plus qu’on peut donner des qualités/valeurs/principes pour être un bon leader.
MAIS si on ne se connait pas, si on ne sait pas qui nous sommes, si nous ne savons pas d’où nous venons et comment nous fonctionnons, alors toutes ces qualités/valeurs/principes de leadership ne servent a RIEN.

Pourquoi je me rend compte de ça ? J’ai appris énormément de choses dans ma vie.

Tu le sais peut-être deja. Si je n’apprend pas AU MINIMUM une chose intéressante dans ma journée, j’aurai le sentiment de la gâcher. Si je n’apprends pas une chose intéressante dans une discussion avec quelqu’un alors j’aurai le sentiment d’avoir perdu mon temps avec cette personne. J’aime beaucoup apprendre.

Pourtant toute cette connaissance ne m’a servi qu’à survivre pendant de longues années. Je cherchais simplement à conserver mon corps, mon égo, mon esprit.

Puis j’ai commencé à comprendre qui j’étais, d’où je venais. J’ai compris pourquoi je réagissais d’une certaine manière avec certaines personnes. J’ai compris pourquoi je leur disais certaines choses.

C’est le passage de survie à existence.

Nous existons déjà beaucoup plus avec cette connaissance de notre vie, de notre personnalité, de notre identité.

Toutes ces choses apprises qui m’aidaient à survivre, sont simplement des outils.

Comme la division, la multiplication. La division n’a aucun sens propre. Internet n’a aucun sens non plus.
Les intégrales sont des outils pourtant elles n’ont aucun sens propre. La persuasion n’a aucun sens non plus. N’importe qui peut maitriser ces outils et beaucoup les maitrisent.

Pourtant on nous apprend à utiliser ces outils. Il manque quelque chose… Alors qu’ils existent des milliers de formations pour utiliser ces outils.

Deux question qu’on se pose peu : À quoi ça sert ? Qu’est-ce que je peux exprimer avec ces outils ?

Je remarque qu’on utilise beaucoup d’outils sans se poser ces questions. Sans se demander, quel sens je donne à ces outils et à ce monde qui nous entoure ?

Dans le monde, je remarque que certaines communautés ne savent pas qui elles sont.
Elles utilisent les outils à disposition sur cette Terre pour survivre.

Comment savoir ce qu’il y a à exprimer si on ne sait pas ce qu’il y a à l’intérieur de notre être ?

Ces outils sont là pour qu’on s’EXPRIME. La survie c’est bien joli. Manger, boire, baiser.

Pourtant je remarque que la plupart des gens trouvent une satisfaction immense à EXISTER pleinement.
Une satisfaction ÉNORME à exprimer qui ils sont. Au travers de la musique, de films, de livres, d’articles, de photos, de discours….

Je remarque que les gens se foutent de ta survie. Va dire à quelqu’un que tu as faim, que tu as mal, que tu es fatigué, que ta femme te prend la tête, que tu as perdu quelqu’un de cher. Tout le monde s’en fout. Ils ne sont pas affectés par ces événements de ta vie. C’est le quotidien de la Terre entière.

Cette idée est bien représentée par la blague “J’ai mangé une pomme ce matin !”. TOUT LE MONDE S’EN FOUT !

Par contre, dis ce que tu as sur le coeur. Dis ce qui est profondément ancré en toi. Parle de ce qui te fait vibrer. Parle de ce qui te met dans la rage la plus puissante. Parle de ton existence, de ce qui te rend VIVANT.

Bizarrement, les gens sont plus attentifs.

murakami cafe

Les outils de ce monde servent à exprimer qui nous sommes. Ni plus ni moins.

Haruki en parle. Dans son esprit, il y a une idée sous jacente d’expression dans la Vie. Il parle du message qui est transcrit dans l’expression des gens, même si leur expression n’est pas parfaite, il y a quand même un message derrière.
Les gens cherchent constamment à exprimer quelque chose. Certains le font bien, certains le font moins bien.

Bien s’exprimer est à la portée de TOUS. Comme l’exprime Haruki dans ces oeuvres : “Life is what you make of it” (“La vie est ce que tu fais d’elle”).

Si tu as envie de bien t’exprimer, tu le feras.

Haruki Murakami débute sa carrières d’écrivain de fiction à 29 ans. Il le dit : “Avant ça, je n’écrivais rien. J’étais juste une de ces personnes ordinaires. J’avais un club de jazz, et je n’ai rien créé du tout.”

Une preuve de plus qu’on peut faire absolument ce que l’on veut à n’importe quel moment de la vie.

Son humilité me frappe. Il dit vivre une vie normale. Il dit ne pas vivre une vie excitante. En tous cas, rien d’excitant que les autres sur cette Terre n’auraient pas aussi vécu. On se rappelle du million d’exemplaires vendu le premier mois de la sortie de 1Q84 au Japon. Cet homme est un bel exemple d’humilité.

Sûrement parce qu’il cherche à comprendre avant tout. Dans les oeuvres d’Haruki que j’ai lu rapidement. Il n’essaie pas d’impressionner. Il ne cherche pas le pouvoir ou ce type de choses. Il est là. Simplement.
Il décrit la Vie comme elle arrive. Sans jugement par rapport à qui que ce soit. Il est ouvert aux expériences diverses de la Vie. Il essaie de comprendre ce qu’il se passe. Ou plutôt il retranscrit ce qu’il se passe, peut-être afin d’en discuter avec les gens pour comprendre ensemble.

murakami doigt dans loeil

Pour en arriver là, il lui aura fallu un travail acharné. Haruki Murakami identifie trois choses qui l’aident à s’exprimer :

1/ Le Talent

Le talent. Nous en avons tous un. Certains l’oublient parce que d’autres affirment fièrement qu’ils ont les meilleurs talents et que les autres qui ne les ont pas sont des merdes.
Nous partageons tous un panel varié de talents. Les différences de talents sont dues à l’expérience de chacun.
Certaines personnes seront plus à l’aise pour communiquer devant énormément de personnes, d’autres personnes seront à l’aise seul ou en face à face, d’autres favorisent l’harmonie des relations alors que d’autres aiment le conflit et les défis…

C’est incomparable. Chacun est unique. Personne n’a vécu exactement la même vie. Nos talents sont intrinsèques à notre expérience (absolument pas à celle d’une autre personne).

Si une personne est plus à l’aise en face à face ou seul, alors il est préférable qu’elle se focalise pour donner la meilleure expérience à la personne en face de soi. Ou qu’elle développe des moyens d’apprécier sa vie, seule !
Si cette personne commence à vouloir parler tous les jours devant une grosse audience, il est probable qu’elle soit moins épanouie !

Le point de vue de la société occidentale est “Corrige tes faiblesses, on verra après pour tes forces…”
Je me rappelle à l’école, les professeurs me reprochaient souvent de “choisir mes matières”.

Je suis faible dans une matière, et alors ? Où est le mal ? Il existe plein d’autres personnes qui sont forts dans les matières où je suis faible !

Pour avoir conscience de nos talents, j’aime beaucoup un test développé par l’organisation Gallup : StrengthsFinder Based Leadership.

Dans l’esprit d’Haruki Murakami, le talent est un prérequis plus qu’une qualité. Pour lui, le talent est du carburant. Même la meilleure des voitures ne démarrent pas sans carburant.

Tu préfères remplir ta voiture avec du diesel plutôt que du sans plomb 93 !

2/ La Concentration

Il y a trois domaines fondamentaux dans sa vie : Écrire, courir et le jazz.
Haruki commence à courir à ses 30 ans quand il devient écrivain.
Il a arrêté de fumer pour conserver au mieux son corps. Ça fonctionne, il a 63 ans. On a l’impression qu’il en a à peine 30 ans !

Il adore courir. Il court des marathons et des triathlons, même des supramarathons.
Il court plusieurs marathons par an depuis le début de cette passion.

Même s’il a fermé son club de jazz, il a une collection de 40.000 objets de jazz. Il est toujours passionné.
Grâce à ce mode de vie, il est en pleine santé au contraire des autres écrivains.

La concentration dans tout ça ?

Focaliser sa vie sur 3 passions est déjà pas mal !

Ensuite il se lève à 4h le matin. Il écrit pendant 3-4h. Puis il court pendant quelques heures jusqu’au midi. TOUS. LES. JOURS.

Pendant ces heures d’écritures, il se concentre ENTIÈREMENT sur son écriture. Il a même une pièce spéciale dans sa maison destiné à l’écriture.

Sur quoi tu dois te concentrer CHAQUE JOUR pour être qui tu veux être ?

3/ L’Endurance

Le labeur a été son meilleur professeur et sa “vraie université”.
Il a été à l’école et sa mère lui disait de travailler dur sinon il regrettera plus tard de ne pas l’avoir fait.
Il n’a jamais compris pourquoi elle lui sortait ça. Les leçons qui lui ont servi sont celles apportés par le travail acharné qu’il a vécu pendant sa vingtaine quand il devait rembourser les dettes de son bar.

Après la vente de son bar, il écrit et court chaque jour de sa vie. Il a les résultats de son endurance.

Aujourd’hui, je n’aurai pas le corps que j’ai actuellement si je n’avais pas fait toutes ces pompes chaque jour. Je n’écrirait pas comme ça, si je n’avais pas écrit tous les jours.
Si je peux faire du vélo sans mourir à Paris (haha), c’est parce que j’en ai fait quasiment tous les jours depuis que mon grand-père m’a appris.
J’aide les gens comme je le fais parce que j’ai parlé avec des milliers de personnes.

Toujours la même question : Sur quoi tu dois te concentrer CHAQUE JOUR pour être qui tu veux être ?

Derriere phrase de Haruki : “Je pense que mon job est d’observer les gens et le monde, sans les juger. J’ai toujours l’espoir de me positionner loin des soi-disant conclusions. J’aimerai laisser tout complètement ouvert à toutes les possibilités dans le monde. »

Speak Your Mind

*